9 commentaires

  1. findikian daniel

    Hello
    merci pour ces informations, c’est très interressant. tu ne parle pas du « tea party » est il présent en californie ?
    A+
    Daniel

    Répondre
    1. Jean

      Très juste ! On ne parle que des Tea Party pour cette élection… sauf moi. La première raison est que ça vaudrait un article à part entière. La seconde est qu’aucun des principaux candidats en Californie n’est soutenu par un Tea Party.

      En fait, les Tea Party (au pluriel) ne sont pas un parti, mais un mouvement populaire dispersé. D’après une enquête récente du WaPo, il y aurait plus de 1400 « Tea Party » à travers le pays. Ils ne sont pas organisés en parti politique et n’ont pas de leader. Plus surprenant, un sondage révèle que 70% des activistes se réclamant d’un Tea Party ne sont pas engagés dans la campagne. C’est plus un mouvement protestataire qu’une organisation politique, et ils aiment être qualifiés d’indépendant. Il se crée des Tea Party un peu partout comme des clubs, ou des sections scouts. Leur seul point commun est de s’opposer à l’augmentation des taxes, ce qui en fait la cible rêvée pour une grosse opération de récupération politique par le parti républicain.

      Il y a donc énormément de candidats du parti républicain dans ces élections qui se déclarent plus ou moins légitimement « soutenus par les Tea Party ». Le parti soutien également les leaders de Tea Party qui voudraient se présenter à des élections sous l’étiquette du parti républicain. Mais il n’y a pas à proprement parler de parti politique « Tea Party » qui présenterait ses propres candidats… pour l’instant.

      Comble de la récupération, en Californie, le parti républicain a créé une association nommée « Tea Party Express » qui lève des fonds pour les candidats républicains, qui peuvent ainsi se déclarer soutenus par Tea Party Express. En réalité, cette association n’a rien à voir avec le mouvement officiel des « Tea Party Patriots » (leur vrai nom complet).

      Voilà. C’est long à expliquer et c’est pour ça que je ne voulais pas le faire. Merci de m’en donner l’occasion malgré tout !!!

      Répondre
  2. Montana

    What is the deal with the women GOP governor candidates and their crime propensity sons. Arizona’s Jan Brewer AKA Punky Brewster son (Ronald Brewer) is in jail for kidnapping and sexual assault and California’s Meg Whitman, AKA NutMeg son (Griffith Rutherford Harsh V) was accused of sexually assaulting a female classmate at Princeton University and arrested for breaking a woman’s ankle in California during a bar brawl, no jail time, sweet. I guess these two have Mommy issues.

    Nutmeg will lose as will Carly the tremendous failure of HP, don’t come crying to me if the GOP, keeps finding weak candidates, its like Mccain with the half-term Governor Palin all over again, what a joke that was, I mean comedian, talk show guest, commentator, now her new BS on the (of all places) The learning Channel, jack of all trades, master of none.

    June 14, 2010, The New York Times, Ebay paid out $200,000 because Nutmeg assaulted an employee, so it’s not the first time she has mistreated an employee.

    “The Whitman campaign issued a statement signed by Ms. Whitman that described Ms. Young Mi Kim as a “respected colleague and valuable asset to the company. In any high-pressure working environment, tensions can surface,” the statement said. ” Not quite a denial, what a fool she is.

    http://www.nytimes.com/2010/06/15/us/politics/15whitman.html?_r=1

    I must say one thing about Nutmeg is that she is a good parrot and the cracker she wants is CA:

    Répondre
  3. Jean

    Intéressant commentaire « off » d’un lecteur de ce blog, qui m’envoie ce lien pour expliquer comment il est désormais possible avec 6 fois moins d’argent que Meg Whitman de rester en tête des sondages et de remporter une élection : « How Media Changes Politics » est à lire sous ce lien

    Répondre

  4. Heu… Le Sénat, il est pas renouvelé par tiers ? Ce qui fait qu’on a une élection sénatoriale 2 fois sur 3 ? Cela expliquerait pourquoi être sénateur (élu pour 6 ans) est plus prestigieux qu’être représentant (élu pour 2 ans)…

    Sinon, est-ce que toutes les institutions sont défalquées de celles de l’Etat fédéral ? Je veux dire : qu’est-ce qui interdirait à la Californie d’adopter des « institutions » comme celles de la France, au Texas d’adopter celles de l’Espagne ? Pourquoi trouve-t-on toujours un gouverneur, un sénat, une chambre des représentants, une cour suprême, un procureur etc… ?

    Etudiant dans une université US, j’avais été marqué par les élections aux institutions représentant les élèves : Chambre des représentants pour les undergrads, Sénat pour les graduates…

    Répondre
    1. Jean

      Bien vu, effectivement, le sénat est renouvelé par tiers (37 sièges), ce qui permettra peut–être aux democrates d’en conserver le contrôle malgré la poussée républicaine. L’assemblée (House) est quant à elle renouvelée tous les deux ans. Désolé pour cette imprécision que je m’en vais corriger de suite dans l’article!

      Pour le reste, tu ne crois pas si bien dire : chaque Etat des Etats-Unis est doté de sa propre Constitution. L’articulation entre les pouvoirs fédéraux et ceux des Etats fédérés est complexe et je ne saurais en donner les détails. Mais je sais que les constitutions des Etats s’obligent à être « cohérentes » avec la Constitution de l’Union.
      En particulier, elles « délèguent » à l’Etat fédéral le pouvoir de lever des taxes, de frapper monnaie, réguler le commerce, de lever une armée et d’entrer en guerre (en gros, monnaie et diplomatie). De son côté, le 10e amendement de la Constitution des Etats-Unis donne tous pouvoirs aux Etats fédérés dans « les domaines non délégués à l’Union par la constitution, et non interdits par celle-ci aux Etats membres ». En gros, tout ce qui n’est pas interdit par la constitution fédérale est autorisé. C’est ce qui oblige le gouvernement fédéral à faire ratifier chaque nouvelle loi par les parlements des Etats. Certains s’y refusent, ce qui crée parfois d’étonnants décalages d’un Etat à l’autre, et donne lieu à des marchandages (si tu n’adoptes pas la loi, tu ne recevras pas les subventions fédérales). Le même amendement oblige également les Etats à adopter « une forme républicaine de gouvernement », ce qui empêche notamment à la Californie de se transformer en monarchie.

      Maintenant, chaque Etat reste théoriquement libre de quitter l’Union et de faire ce qu’il veut. Le Texas en particulier, s’amuse régulièrement à menacer d’un référendum sur son indépendance. Mais c’est surtout pour attirer les caméras.

      Je ne suis pas un spécialiste et ceci ne représente que ma modeste compréhension du système… pour autant que ceux qui me l’ont expliqué soient eux-mêmes des spécialistes 😉

      Répondre

  5. ·

  6. ·

  7. ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *