11 commentaires

  1. Pros

    C’est qu’ils fassent du coca Néro zéro et qu’ils nous laissent faire du gd cru.

    Répondre
  2. Laurent epx Sylvie

    Cabernet Sauvignon,Merlot… d’accord,mais les Americains n’ont pas encore copié le Beaujolais,ni le Cote du Rhone…Il y a d’excellents vins dans presque toutes les régions de France, sauf en Bretagne ( mais y a le cidre..) et même sans « chateau ceci- chateau cela  » ces vins ne sont pas désagréables au goût…..En plus question marketing , je pense qu’il y a trop de chateaux dans les vins bordelais, mais ce n’est que mon avis.. 😉

    Répondre
  3. berns

    Remarque pragmatique: moi qui ai goûté beaucoup (vraiment beaucoup!) de vins californien, je n’en ai jamais trouvé un qui égale un bon St Joseph, un simple Rully, un modeste Corton ou un beau St Julien. Palais formaté à jamais ou conformisme chauvin inconscient, je n’en sais rien. Je cherche toujours et ne demande qu’à être convaincu…

    Et petite rectification en passant, l’industrie du cinema génère 20 milliards de $, pas 10. Je le sais car l’industrie du jeu video, elle, pèse bien 2 fois plus avec ses $40 milliards!

    Allez, je vais me faire un petit Gruau Larose à ta santé 😉

    Bizz

    Répondre
    1. Jean

      Merci pour la precision, sans doute exacte venant d’un expert en la matiere.
      $10b n’est que l’estimation de la portion californienne de cette industrie. J’ai decouvert au passage a ma grande surprise que Walt Disney (Walt Disney, Touchstone, Hollywood Pictures, Pixar, et Marvel) est la seule des six majors entierement basee en Californie du Sud. Les autres ont leur siege dans l’Est (Warner, Viacom, News Corp, Comcast), ou au Japon (Sony Pictures).Au total, la Motion Pictures Association of America rapporte un revenu de plus de 30 milliards au box office.

      (je sais. j’ai encore raison 😉

      Répondre
  4. berns

    GruauD Larose pardon. On ne prononce pas le D comme dans « Pinot Noir »… 🙂

    Répondre

  5. La revanche climatique… J’aime beaucoup cet article.
    Il semble qu’il y ait un film sur ce fameux « Jugement de Paris »: Bottle Shock.

    Répondre
  6. Dani the Red

    On aura finalement peut-être une chance de s’en sortir.
    Si les américains sont les premiers consommateurs de vin et que ce plaisir intègre leurs indicateurs de qualité de vie, alors logiquement ils devraient chercher à préserver ce plaisir. Ils vont peut-être enfin se demander pourquoi le monde s’agite sur les questions de réchauffement climatique et mon dieu, ils vont même peut-être envisager de revoir le dogme de l’intangibilité de leur qualité de vie.
    Ou alors continuer à débiner le GIEC en buvant leur piquette!
    Vive le marketing.

    Répondre
  7. Le Piou

    Perso je suis devenus un fan.
    Le Pinot Noir Californien est une veritable tuerie. La region de Carneros est absolument incroyable.
    En blanc, les Chardonnays sont aussi imbattables… Surtout au prix ou on les trouve…

    Répondre

  8. Il est vrai que le problème de Américains, de façon générale, c’est de boire un cépage et non une vigne. En Bourgogne, (même s’il y a des assemblages) le principe général qui peut être résumé en « une vigne, une année, un vin » est assez honnête dans la mesure où un même cépage ne donnera pas le même vin en fonction de l’endroit où il est planté et le millésime est aussi important. Sinon, la Romanée-Conti serait bien plus grande et on ne conserverait pas les vins si longtemps. Il faudrait donc que les Californiens prennent l’habitude de mettre en avant leurs terroirs de préférence à leur plants..

    Quant à la douce revanche, ce n’est pas jouer d’avance. La France aussi et les vignobles par conséquent vont prendre de plein fouet le réchauffement climatique. La Bourgogne aussi se pose des questions sur l’évolution de ses pinots noirs et de ses chardonnays. En trente ans, le ban des vendanges y a été avancé de plus d’un mois…

    Répondre
  9. Xavier Artot

    Oui sauf que le réchauffement ça nous concernent tout autant.
    Finalement in risque bien de perdre aussi cette mane.
    D’aitre part en amérique du sud et Nouvelle Zélande, leurs vins sont supérieur au vins français.
    En terme qualité / prix à l’étranger.
    Je vis au Téxas, donc j’achète Nouvelle Zélande.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *